In the Chamber -- Grant Mitchell's Blog

Portraits honorifiques

Posted 9/19/2011 by Grant Mitchell

Share

Le samedi 10 septembre dernier, ma femme Teresa et moi avons pris part à un dîner dans le cadre de la tournée de la murale des « Portraits honorifiques ». Cette tournée, parrainée par Kin Canada, l'Association des Kinsmen et des Kinettes, expose une murale à la fois imposante et saisissante qui représente les soldats canadiens morts en Afghanistan. Les visages de 157 hommes et d’une femme ont été peints par Dave Sopha, un artiste qui a consacré une grande partie de sa vie à commémorer nos militaires par son art.

Kin Canada expose aussi dans cette tournée le septième « Livre du Souvenir », qui contient le nom de tous les militaires canadiens décédés dans l’exercice de leurs fonctions depuis le 1er octobre 1947. Il s’ajoute aux six autres Livres du Souvenir contenant les noms des soldats canadiens morts au champ d’honneur. Les sept livres sont conservés dans la Chapelle du Souvenir, à la base de la Tour de la Paix, à Ottawa. Il s’agit apparemment de la première fois que l’un des livres a pu quitter l’enceinte de la Chapelle pour être exposé ailleurs au Canada.

Des dîners comme celui-ci sont organisés par Kin Canada dans de nombreuses villes au pays. Au dîner auquel j’ai assisté, et j’imagine qu’il en va de même pour les autres, on trouve parmi les convives des proches de ceux qui sont morts au combat, des militaires, des membres d’autres services de protection et des citoyens concernés et intéressés. Ce fut une exposition touchante et tout à fait appropriée, permettant de saisir à la fois la tristesse de ce que la murale représente, ainsi que la fierté et l’honneur qui s’en dégagent.

Le conférencier invité était le général J.H. Vance. Son discours a bien illustré l’importance de l’équilibre entre la tristesse et la fierté, et le général nous a fait part d’importantes réflexions qui nous ont permis de mieux comprendre cette guerre. Il a entre autres fait valoir que dans le cas des guerres dites traditionnelles, il y avait de toute évidence des victoires définitives. Ces guerres ont certes toujours entraîné leur lot de morts et de blessés, mais la plage finissait par être prise ou tout autre objectif par être conquis. Le nombre de victimes pouvait ainsi être jugé dans le contexte d’une victoire. Or, en Afghanistan, il y a souvent eu des victimes, mais sans le même gendre de « victoires » liées à l’atteinte d’objectifs. Cette situation entraîne des pressions accrues sur l’effort de guerre et sur les militaires, et elle remet en question nos perceptions des progrès réalisés dans ce type d’effort de guerre. Enfin, le général a précisé qu’en Afghanistan, il évaluait la victoire selon le nombre de jeunes filles allant à l’école, de marchés ouverts, de projets routiers menés à terme, de vaccins administrés, et ainsi de suite. Il m’a aussi dit que nos Forces armées étaient efficaces et dotées de matériel à la fine pointe.

Le général a aussi pris grand soin d’éviter de glorifier la guerre. Il a dit que nos militaires sont déployés chaque jour en Afghanistan non pas pour jouer les héros, mais tout simplement pour accomplir leur travail de la journée; qu’il s’agisse de rencontrer un chef afghan, d’apporter de l’aide à un village ou de déloger les insurgés d’un secteur. Bref, ils sont là pour faire ce qui doit être fait. 

Un grand merci à Kin Canada, à tous les proches de nos militaires, et en particulier aux familles de ceux qui sont morts ou ont été blessés, et à tous nos militaires.

 

Give us your feedback about this post.

We would love hearing your comments about this speech. Please submit them using the form below.

Your contact information

First Name:
Last Name:
Email:
Province:
Postal Code:
Comment:

RSS Feeds »

You can read the most recent posts from Grant Mitchell's blog in your newsreader via this RSS feed.

RSS Feed »

Liblogs »

Recent Posts